Récit de mon premier marathon

J’ai commencé la course à pieds au printemps 2011. Dans ce temps, c’était pour m’entraîner pour le Défi de l’Île de Montréal; une course de 128km en patin à roues alignées. En 2012, dès que nous avons pris la décision de venir à Victoria (au mois de mai), et que je savais que je manquerais le défi de l’Île, j’ai pris la décision de m’inscrire à mon premier marathon.

Depuis environ 3 mois, j’ai réussi à faire en moyenne près de 200km par mois. Je savais que c’étais un minimum pour réussir le marathon. On a toujours un petit doute à savoir si on est « capable »… mais je savais que j’y arriverais. Au pire, ce serait juste plus long.

Samedi soir, nous avons déplacé le campeur dans un stationnement tout juste à côté du départ. Le stress monte. Les enfants sont prêts eux aussi pour leur course de 1.2km. On dors bien, on mange bien et ensuite nous marchons vers le départ du marathon. Nous côtoyons celui qui fracassera un peu plus tard le record Guiness du marathon le plus rapide en complet.

8h45, c’est le départ. Mon lecteur de musique est en mode aléatoire et me laisse entendre Viva La Vida de Cold Play pendant le premier km. C’est exactement la chanson que j’écoutais en courant dans la piste cyclable à Ste-Rose lorsque j’ai décidé de m’inscrire à ce marathon. Plein de monde qui encouragent… j’ai des frissons. Un superbe matin d’automne, la température est parfaite et je sais que je dois profiter au max de cette journée.

Je complète le premier 10km en 43:25. Un peu vite… mais bon. Ça va bien. 21,1km en 1:34:15, presque le même temps que mon demi de Oak Bay il y a un mois. Tout va encore bien. Je m’amuse.

J’ai une petite pensée pour les enfants qui viennent de prendre leur départ. Ils vont compléter le tout très rapidement.

Au 24e, un petit arrêt s’impose… je ne voulais pas, mais quand il faut, il faut… 28e, 2:09:38 et 2 tiers de la course de fait. Ensuite, mes temps par km commencent à monter. À partir du 30e (2:21:40), même si j’ai plus de temps pour admirer le paysage (qui en passant était magnifique), ma seule pensée va à mettre un pied devant l’autre. J’ai mal aux jambes, vraiment mal, mais je continue jusqu’au 42,2 pour terminer en 3h40. L’énergie de la foule peut vraiment faire des miracles.

Statistiques de ma course sur Runkeeper.

Mon 2e sera le BMO Vancouver Marathon le 5 mai 2013. La stratégie de course sera un peu différente, et je vais ajouter des squats et des sit ups à mon entraînement. Je vais ainsi être en mesure de terminer le dernier tier au même rythme!

* En prime : tout en haut, sur la photo de l’arbre, il y a deux visiteurs qui nous ont rendu visite dimanche soir.

Publicités

Publié le 10 octobre 2012, dans Général. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Félicitations Palou pour ton premier marathon. 3h40 c’est excellent, tu as pratiquement réussi ton objectif. Quant à moi rien que de terminer est un exploit, même juste penser à le faire serait un exploit pout moi aussi! Félicitations aussi aux enfants pour leur premier marathon!

  2. BRAVO PASCAL! Tu as très bien réussi ton 1er marathon, On est très fier de toi.
    Félicitations aussi à Benjamin, Vincent et Elizabeth, vous êtes SUPER bons d’avoir réussi votre 1.2 kilomètre. Et aussi Félicitations pour vous être très bien adaptés à votre nouvelle école en anglais,vous êtes tous des champions!

  3. Madeleine & Mario

    Bravo Pascal pour ce marathon! Nos salutations à toute la famille!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :