Archives du blog

Marathon de Vancouver. Dimanche.

runvanWow ! Je n’ai pas vu le temps passer… On y est déjà ! Le stress commence à arriver. La semaine avant le marathon est un peu plus relaxe. Il vaut mieux prendre du repos et arriver en forme. Mais en même temps, on se dit: « Suis-je assez entraîné? ». Toujours un petit doute même si en avril, j’ai couru 280km soit presque le double du mois précédent le Marathon de Victoria. J’ai été voir mon chiro hier pour un dernier « tune up ». Si je fais ce marathon c’est vraiment grâce à lui. Il a réparé mes genoux et mon épaule. Nous quittons donc tôt demain matin pour Vancouver. Expo marathon demain après-midi.

Vous pourrez suivre le tout en direct sur mon profil Runkeeper et sur ma page Facebook. La course est dimanche 8h (11h heure du Québec).

La semaine dernière, c’est Caroline qui a fait un superbe 10km à Victoria. Une course de 12,000 personnes dans une ville de 80,000 habitants c’est vraiment impressionnant.

  

En passant, le magasinage de maison s’est bien passé. Les derniers détails devraient être réglés la semaine prochaine. À suivre.

Réponses aux questions de Simon – Gestion de mes courses

Après la publication de mon dernier billet sur ma préparation pour le BMO Vancouver Marathon, mon cousin Simon m’a envoyé plusieurs questions très pertinentes via Facebook. Il est dans le dernier droit dans la préparation de son premier demi-marathon. Je suis certain que mes réponses pourraient aider d’autres personnes alors j’ai décidé de les partager ici.

Salut Pascal!

Bravo pour ton blog, je l’ai lu et c’est très intéressant! Bravo pour tes temps, ce sont des temps assez rapide!

Si sa te dérangerais pas j’aimerais te poser quelques questions pour la course à pied. Je m’interroge sur plusieurs points!

J’aimerais savoir plusieurs choses :

  • Comment attaques-tu les côtes? Tu les montes rapidement, tu ralentis un peu par la suite pour reprendre ton souffle et après tu reprends ton allure ou bien tu les montes lentement? En général il y en a beaucoup dans un demi-marathon ou bien dans un marathon?
  • J’ai souvent entendu dire que lorsqu’on fait un marathon, c’est important de ne pas aller trop vite au début pour pas se brûler. Même chose pour le demi-marathon? J’aimerais savoir toi comment tu gère cela selon ton allure prévue! Courses-tu à la même vitesse du début à la fin? (Si on exclut les côtes)
  • Les points d’eau maintenant. Je sais qu’au demi-marathon il va avoir plusieurs points d’eau. Toi utilises-tu ta gourde ou seulement les points d’eau? Je me vois mal devoir attendre d’être rendu au point d’eau si j’ai besoin d’eau!
  • J’aimerais savoir quelle genre de gourde tu utilises dans ton entraînement. Pour l’instant j’utilise une gourde qui va à l’arrière, mais là j’ai des problèmes. Quand elle est pleine et que je cours vite, la ceinture bouge beaucoup c’est pas super confortable. Je pense bien acheter la ceinture avec les 4 gourdes autour de la taille, ça va régler mon problème!
  • Sinon tu as un conseil à me donner pour le demi-marathon?

 

Voici donc mes réponses…

Les côtes

marathonvictoria2

Normalement, j’adore les monter rapidement. Je suis aussi comme cela en vélo et en rollerblade. Je regarde par terre, j’étire un peu les foulées et me concentre sur ma respiration. Étant donné que j’ai les genoux un peu fragile cette année et que c’est surtout si je pousse en montant et descendant que la douleur revient… je fais très attention. Au marathon de Vancouver il semble ne pas y avoir trop de côtes. Seulement une ascension entre le 8e et 10e km. Je vais donc ralentir. Assure-toi de bien connaître le parcours et de te préparer en conséquence. Si tu ne peux pas trouver un plan de l’élévation, fais un tracé sur Runkeeper et tu vas avoir une bonne idée.

Vitesse

Aller vite au début, c’est vraiment très facile. L’adrénaline, l’énergie de la foule et des autres coureurs… Il faut cependant respecter son plan de course. Ton plan de course doit contenir ta vitesse prévue dans toutes les portions du parcours (côtes, derniers km, etc.). Au départ d’une course, les plus rapides se placent à l’avant et les plus lent à l’arrière. Place toi avec les coureurs de ta vitesse. Si tu es en avant, c’est certain que tu vas aller trop vite.

Eau

En entraînement, je ne bois jamais d’eau. Je bois beaucoup tout au long de la journée et avant de partir. Pendant une course, je bois beaucoup la veille et avant de partir. Je ne transporte jamais d’eau sur moi. Si j’avais à le faire, je prendrais probablement mon Camelbak (petit sac sur le dos). Je ne te conseille pas d’en transporter pendant une course. Regarde à l’avance où vont être les points d’eau. Bois plus que moins… et tu n’auras pas soif.

Autres conseils

  • Tout ce que tu risques de porter pendant la course doit être pré-approuvé par une longue sortie. Tu ne veux pas un bas neuf qui va glisser ou te faire une ampoule. Certaines personnes se mettent du scotch tape sur les nipples pour éviter la friction. Moi j’ai certains chandails qui sont parfait et d’autres que je ne mettrais jamais pour un 15km. Ça n’a rien a voir avec le prix du chandail… Il faut juste tout pré-approuver.
  • Tes orteilles sont très importantes. Porte une attention particulière à tes ongles.

Dans 4 semaines, I WILL RUN|VAN

runvan

Dans un peu moins de 4 semaines, le 5 mai, je vais terminer mon 2e marathon. Le BMO Vancouver Marathon. Pour ceux qui connaissent Vancouver, avouez que le parcours est quand même assez impressionnant. Le tour de Stanley Park en finissant; je l’ai fait deux fois il y a deux semaines et j’ai visualisé une fin de course FORTE.

runvan-map

Ma préparation

La préparation pour ce marathon n’a pas été très facile. J’ai traîné une blessure aux genoux pendant plusieurs mois. J’ai pris une pause pendant le temps des fêtes en espérant une guérison… mais non… J’ai donc songé à changer mon inscription pour un demi-marathon. Mais j’ai résisté. J’ai sorti mes rollerblades pour l’entraînement intensif mais léger sur les genoux. Vous connaissez la suite : séparation acromio-claviculaire. Impossible de s’entraîner pendant une dizaine de jours. Un ami m’a référé un excellent chiro sportif qui traite entre autre l’équipe canadienne lors des Jeux Olympiques. En plus de s’occuper de mon épaule, il m’a fait un tune up sur les genoux (en fait tout le corps). Je vais maintenant le voir aux deux semaines et c’est certain que j’y retourne juste avant le marathon. J’ai fait un 28km samedi et les genoux tiennent la route.

J’ai couru 240km en mars. Mon record était de 200. Pour la première semaine d’avril c’est 75km. Une autre limite dépassée. L’objectif pour le mois d’avril est de 300km. Le défi est de ne pas dépasser la limite critique pour les genoux: je ne dois pas les pousser si ça fait mal. Encore 3 grosses semaines, ensuite relax pour la dernière.

Un de mes bons ami, Marc Paquet, sera au Marathon de Boston la semaine prochaine. C’est vraiment très inspirant et motivant de suivre ses aventures.

Ma playlist pour la course

Pour ce marathon, je vais y aller avec ce qu’il y a actuellement sur mon téléphone et que j’écoute lors de mes entraînements. Voici quelques exemples ainsi que la raison pour laquelle je les ai choisis:

  • Viva La Vida, Cold Play. C’est la chanson que j’écoutais sur la piste cyclable à Ste-Rose lorsque j’ai décidé de m’inscrire au Marathon de Victoria. Je me suis fermé les yeux et imaginé traverser la ligne d’arrivée. À cette date, ma plus longue distance était 16km. Cinq mois plus tard, je terminais mon premier marathon. 
  • Alors on danse, Stromae. Oui, c’est quétaine, mais ça me rappelle la journée de notre départ. Pendant toute la journée, je devais faire entre dans le VR les items de « dernière minute ». Pendant toute la journée j’ai chanté « Quand y’a plus de place, et bien y’en a encore ». Cette chanson me rappelle également tout le courage dont on a eu besoin pour venir ici. Finir un marathon, facile.
  • Waka Waka, Shakira. C’est ce qui jouait quand je me suis planté en rollerblade. Probablement que je l’imaginais en train de danser… Morale de l’histoire : Keep Focus !
  • One Foot, Fun. Quand tu es fatigué, que tu n’as plus de jus, et que tu te fais dire « Drop one foot in front of the other one », ça fait du bien. Aussi par ce que Laura est trop drôle quand elle la chante.
  • On Top of the World, Imagine Dragons. En écoutant cela, tout semble possible.
  • Beaucoup de Mumford & Sons. J’adore le beat pour courir.

Mes dernières courses

Depuis que nous sommes ici, j’ai participé à 5 courses:

  • Demi marathon de Oak Bay (9 septembre 2012)  1:33:55. Vraiment content de ce résultat.
  • Marathon de Victoria (7 octobre 2012)  3:40:24. Beaucoup ralenti à partir du 30e. Ils appellent cela « le mur ». Maintenant, je sais c’est quoi…
  • Bear Mountain 10km (17 novembre 2012)  49:55. Considéré comme le 10km le plus difficile au Canada. Des côtes, des côtes et encore des côtes… J’ai eu mal aux mollets pendant une semaine.
  • Esquimalt 5km (16 mars 2013)  20:07. C’était juste à côté de chez nous. Je voulais faire mon premier 5km en bas de 20 min. Ce sera pour une autre fois.
  • Vancouver Spring Run-Off 8km (24 mars 2013)  35:18. Je ne visais pas un temps précis, je voulais simplement faire de la visualisation et de la préparation mentale. On passait dans le coin avec les parents de Caroline. On s’est donc dit: « pourquoi pas? ». Voir les photos dans ce billet.

À suivre…

%d blogueurs aiment cette page :